Triathlon de Fourmies

Voici le résumé de l'épeureve que l'on peut trouver sur le site de la ligue :

Après la parenthèse aquathlon en 2013, retour au traditionnel triathlon de rentrée de vacances. Au menu : natation dans l'étang avec sortie à l'Australienne, vélo sans drafting sur des routes vallonnées et course à pied sur terrain souple en zone boisée. Bref, ce n'est peut-être qu'un Sprint, mais les parcours concoctés par les oragnisateurs fourmisiens sont exigeants. Heureusement, la météo est idéale : soleil et ciel bleu, mais sans chaleur, et vent très faible.

 

Domination lommoise chez les messieurs

Deux athlètes faisaient figure de favoris sur le papier au départ de ce triathlon format S. Leurs points communs ? Ils sont tous deux licenciés à l'OSM Lomme, club au sein duquel ils ont emmagasiné de l'expérience en Championnat de France des Clubs de Duathlon. Leurs différences ? Damien Béthencourt est un triathlète complet, avec le vélo comme point fort, alors que Christophe Marion est venu progressivement au triathlon, commençant par la course à pied, son sport d'origine qui reste bien sûr son point fort, avant de progresser en vélo pour le duathlon, puis en natation. Autre différence : davantage d'expérience pour ce dernier, qui a démarré les épreuves enchaînées en 2009, alors que le premier n'a pas encore 23 ans et ne pratique les enchaînements que depuis trois saisons. 
Alors, bien sûr, Damien Béthencourt a pointé aux avant-postes le premier. Il est même parti en natation sur un rythme très (trop ?) élevé, sortant en tête à la première boucle, avant de se laisser doubler par les Abbevillois Stéphane Chantreux et François Debroucke sur la deuxième. 
On l'a dit : le parcours vélo de 22 km n'est pas facile et convient très bien aux spécialistes. Très vite, Damien Béthencourt allait donc reprendre les commandes et distancer tous ses adversaires. Pendant ce temps, Christophe Marion allait certes lui concéder encore du temps dans cet exercice (l'écart d'environ 1'30 à la première transition fut doublé à la seconde), mais reprendre du temps et des places aux autres athlètes, passant du 10ème au 3ème rang. Seul le vétéran abbevillois Stéphane Chantreux était toujours intercalé, avec 2'15 de retard sur Damien, mais 40" d'avance sur Christophe. Ensuite, très rapidement, ce dernier allait bien sûr se régaler sur ce parcours pédestre de type cross qu'il affectionne. Il dépassait très vite le Picard pour terminer à la 2ème place, à 2'30 de son partenaire et principal rival du jour. 2'30 à l'arrivée alors que l'écart était de 2'57 à T2, la preuve était faite que le vainqueur, Damien Béthencourt, s'était montré très costaud sur les trois disciplines et qu'il était bien le meilleur du jour. C'est sa deuxième victoire cette saison, après celle enregistrée sur la distance supérieure fin juin à Halluin.